Le vélo solaire

Grrrr…

J’adore les rétroviseurs pour vélo de Busch & Müller (BM) mais je déteste quand je dois les réajuster et que soudainement ils ne tiennent plus en place ;-(

Dans ces moments là, j’ai pas vraiment envie de sortir ma trousse à outil pour retrouver cette fichue microscopique clé Allen que je perds toujours 😉

Alors voici ma proposition sans clef Allen :

 

Matériel nécessaire :

1 écrou M4 de sécurité
1 écrou M4 à ailettes
2 écrous M4 percés au diamètre de ~4.1mm
1 vis M4 à tête Hexagonal, longueur 25mm

 

Dans l’ordre :

  1. Passer la vis M4 longueur 25mm au travers des deux demi coques qui tiennent la boule de réglage du rétroviseur.
  2. Glisser les 2 écrous M4 percés sur la vis.
  3. Viser l’écrou M4 à ailettes.
  4. Terminer en visant L’écrou M4 de sécurité en commençant par la partie « plastique » (voir photo).

 

Lors de fortes et longues pentes où la vitesse est réduite, le moteur a tendance à se transformer en marmite à vapeur…

Alors comment faire pour ne pas « vaporiser » le bobinage ???

Voici deux pistes à explorer :

  • le refroidissement à huile
  • le refroidissement à air

 

Premiers résultats pour le refroidissement à huile :

Avantages :

  • thermiquement efficace (l’huile crée un contacte thermique entre le stator et le boitier du moteur).
  • lubrification du réducteur.

Inconvénients :

  • puissance perdu dans le brassage du bain d’huile (environ 120Watt à pleine vitesse).
  • légères fuites d’huile, difficile à éviter en roulant.
  • fuites d’huile garanties pendant les transports ou une inclinaison excessive du vélo.

Les résultats du refroidissement à air suivront… hi

L’équipe de « On n’est pas que des cobayes » (émission diffusée sur france5) c’est lancée le défit de dépasser les 90 km/h avec un vélo !

Voici leurs expériences et conclusions :

 

Pour ne pas me prendre les poiles des mollets dans l’engrenage « infernal » des pignons, chaines et autres parties mobiles du bicycle solaire !
Et bien il n’y a que deux solutions !

Un l’épilation ou deux cacher tout ça 😉

Comme je n’ai pas trop envie de me transformer en chippendales, j’ai choisi la deuxième 😉

1er étape réaliser un chablon en carton

Puis reproduire la forme sur le matériel définitif

 

Pour atténuer l’effet du temps (dans les deux sens du terme), une petite couche de protection salvatrice s’avère nécessaire 😉

Sinon… soupe à la grimace garantie 🙁

Mais avant la pintura, il va falloir improviser une petite cabine de giclage.

Et surtout s’équiper correctement !

  vidéo de la fabrication du vélo solaire

Sur cette video, vous verrez quelques-une des étapes de fabrication du vélo électrique solaire Bikeproof. La plupart des pièces ont été fabriqué à la main avec des machines outils conventionnelles. A savoir : tour, fraiseuse, perceuse, pointeuse, poste à souder TIG, etc…

De la conception CAO à la réalisation, tout a été fait de la façon la plus autonome possible. Bien évidement, cela a nécessité l’apprentissage de nouvelles techniques et technologies, m’obligeant à me renseigner et me former auprès des professionnels des différentes branches.
Une chose est certaine, ce petit vélo couché solaire m’aura permis d’étoffer mes compétences dans une multitude de domaine. Et rien que pour ça, je recommencerais immédiatement ce beau chalenge !

Et bien voilà un beau défi !

Comment placer la plus grande surface de panneau solaire sans déstabiliser le vélo ?
Comment rendre la fixation des panneaux aussi robuste et légère que possible ?
Comment rendre cette structure orientable et stable ?
Que de questions 😉

Bon et bien au boulot 🙂

Je poste dès que j’ai quelque chose de présentable 🙂

 

  Rien que pour vous, un petit teaser du vélo couché solaire version 2 !

Et oui, c’était bien la musiquette de l’homme qui valait 3 milliard en français ou 6 en anglais 😉

N’hésitez pas à partager 😉

  Le toit solaire

Il devrait délivrer en conditions optimales 200W.
Dans la pratique, c’est une toute autre histoire 😉

1) La connectique :

Les panneaux sont connectés en série et leur charge est régulée en permanence par un mppt (maximum power point tracking) qui cherche le meilleur rendement du système. Ce mppt transfert également Continuer la lecture

Spécifications du vélo couché solaire :

 

Cadre :

  • acier
  • soudures TIG
  • géométrie personnalisée
  • type vélo couché (LWB)

Dimensions :

  • longueur : 3.50m
  • largeur : 65cm
  • hauteur (panneaux solaires) : 1.5m

Amortisseurs :

Transmission :

  • 3 x 10 vitesses
  • dérailleur avant personnalisé
  • dérailleur arrière Shimano XT

Freins :

  • avant et arrière : disque 200mm

Roues :

  • Type VTT
  • Diamètre 26″
  • 36 rayons

Assistance électrique :

  • En conformité avec les normes CE et Suisse.
  • Technologie des Batteries : LiFePO4
  • Tension de fonctionnement : 48V
  • Capacité Batteries : 2x20Ah (~2KWh)
  • Autonomie : eee… on verra bien 😉

Toit solaire :

  • Dimension : longueur : 2.20m, largeur : 0.60m
  • Surface totale : 1.3 m2
  • Puissance (mpp) : 200W
  • Rendement fabriquant : 18.1%
  • Régulateur de charge : MPPT (Max Power Point Tracking)

 

Facebooktwitterpinterestyoutubeinstagramflickrmail
Facebooktwittergoogle_plusredditpinteresttumblrmail
Facebooktwitterpinterestyoutubeinstagramflickrmail
Position actuelle :
Dans les starting-blocks :-)
Départ le 23.... ;-)
Catégories