Lors de fortes et longues pentes où la vitesse est réduite, le moteur a tendance à se transformer en marmite à vapeur…

Alors comment faire pour ne pas « vaporiser » le bobinage ???

Voici deux pistes à explorer :

  • le refroidissement à huile
  • le refroidissement à air

 

Premiers résultats pour le refroidissement à huile :

Avantages :

  • thermiquement efficace (l’huile crée un contacte thermique entre le stator et le boitier du moteur).
  • lubrification du réducteur.

Inconvénients :

  • puissance perdu dans le brassage du bain d’huile (environ 120Watt à pleine vitesse).
  • légères fuites d’huile, difficile à éviter en roulant.
  • fuites d’huile garanties pendant les transports ou une inclinaison excessive du vélo.

Les résultats du refroidissement à air suivront… hi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebooktwitterpinterestyoutubeinstagramflickrmail
Facebooktwittergoogle_plusredditpinteresttumblrmail
Facebooktwitterpinterestyoutubeinstagramflickrmail
Position actuelle :
Dans les starting-blocks :-)
Départ le 23.... ;-)
Catégories